Nabalüm – afro-soul : autodidacte, cette jeune burkinabè a une voix veloutée, profonde et généreuse. Auteure, compositrice, interprète, Nabalüm chante surtout en mooré, malinké et français et ses thèmes d’inspiration sont la vie de la jeunesse africaine, des femmes ou des faits de société en Afrique. Très attachée à ses racines, elle tente de leur donner de nouvelles ailes. Sa passion du chant, elle la tient depuis l’enfance car toute petite déjà, elle imitait les musiques qu’elle entendait ou inventait les mélodies nées de son inspiration. Son premier album «Saké» vient de sortir il y a tout juste quelques semaines. Sanzy Viany – afro-fusion : La voix de Sanzy Viany rayonne de décibels et d’émotions, comme son nom Viany, qui signifie «soleil». Fortement influencée par la musique Gospel dans laquelle elle baigne dès son plus jeune âge, Sanzy fait sa première scène à l’âge de 15 ans auprès du charismatique reggaeman camerounais Sultan Oshimin. Considérant que sa musique est «faite pour soigner les coeurs, les humeurs et même les âmes», ses chansons parlent des femmes, du monde rural, des souffrances, du pardon, du courage et de la détermination, celle qui
nous fait avancer malgré les épreuves.

GRANDE SALLE 

1000 DJF