Dans quel contexte le français est-il devenu langue officielle à Djibouti ?
Quel rapport les djiboutiens, de manière générale, et les écrivains en particulier, entretiennent-ils avec cette langue ?
Que représente la francophonie pour eux ?

Guidés par Oumalkaire Robleh, critique littéraire, des enseignants-chercheurs de l’Université de Djibouti et la Caravane du livre tenteront de répondre à ces questions.

MARDI 19 MARS – 19H
Salle Arthur Rimbaud
Entrée gratuite